Les maîtres du 7ème art puisent souvent leurs histoires à partir de faits réels survenus dans des lieux … particuliers …

Les scénarios de certains films d’horreur n’échappent pas à cette règle.

Certains d’entre eux ont fait trembler le monde entier devant les grands et petits écrans. De quoi nourrir davantage les fantasmes sur Halloween. Voici, sans plus attendre, de l’une des “maisons hantées” les plus célèbres au monde.

Amityville : la maison du diable

Le film

Pris d’un accès de folie, un jeune homme tue à coup de fusil les membres de ses proches. Quelque temps après les meurtres, la sinistre maison qui se trouve à Amityville devient la propriété de la famille Lutz.

Au fil des jours, il devient évident que les esprits des anciens propriétaires continuent de hanter les lieux.

Les faits réels

S’il y a bien une maison tristement célèbre dans l’histoire de l’horreur, c’est bien celle qui se situe au 112 Ocean Avenue à Amityville.

Elle a été la demeure de la famille DeFeo à partir de 1965. Pendant près de neuf ans, rien de bien spécial à signaler. Elle se compose du père, de la mère et de leurs 5 enfants.

Le mercredi 13 novembre 1974 vers 3 h du matin, Ronald Jr, l’un des enfants, prend un fusil magnum 357 et tue un à un tous les membres de sa famille.

Photo de Seulatr

Après avoir commis les meurtres, Ronald DeFeo Junior a lui-même donné l’alerte en se rendant dans un bar proche de la maison. Ce sont les clients du bar qui ont prévenu la police par la suite.

En poussant l’interrogatoire, les policiers ont pu obtenir les aveux du meurtrier. Il dira avoir entendu une voix insistante dans sa tête le sommant de tuer toute sa famille.

Après sa condamnation, la maison fut vendue. En 1975, celle-ci devient la propriété des Lutz, un couple marié avec trois enfants. À peine se sont-ils installés qu’ils se disent déjà victime de phénomènes paranormaux.

N’ayant pas tenu le coup, en moins d’un mois après l’acquisition de l’appartement, ils ont décidé de déménager. Selon eux, les manifestations des esprits étaient de plus en plus violentes chaque jour au point de devenir insoutenable.

L’écrivain Jay Anson a eu vent de cette histoire. Il s’est mis en contact avec les Lutz pour cocher leur mésaventure dans un livre. C’est à la suite de ce livre que le film « Amityville : la maison du diable » a vu le jour en 1979.

Ces deux films ont été interdits au moins de 12 ans lors de leurs sorties en salle.

film réalisé par Stuart Rosemberg, produit par Samuel Z. Arkoff – Elliot Geisinger

Amityville, la suite

Les propriétaires successifs de la maison après le départ de la famille Lutz ne se sont jamais plaints de phénomènes anormaux sur les lieux. Ce qui sèmera le doute dans l’opinion publique sur la véracité des faits.

Quoi qu’il en soit, la maison du diable a rencontré le succès à sa sortie. De nombreuses suites feront leur apparition profitant de l’engouement du public pour l’histoire. Le premier film a fait l’objet d’un remake en 2005 avec Ryan Reynolds en tête d’affiche.

« Amityville : Le réveil », le film de Franck Khalfoun fait suite aux autres. Il est sorti en 2017 et met en scène une nouvelle famille, mais toujours dans la maison du diable.